Fraîch'attitude


retour à l'école "alimentaire" pour garder l'équilibre !

La tomate

Ce n’est pas une découverte : la tomate constituée de 90 à 95% d’eau, faible en lipides et glucides, est hypocalorique. Elle est aussi une assez bonne pourvoyeuse de vitamines C, B8, B9 et carotènes.
Si ce n’est qu’au 20ème siècle que sa culture et sa commercialisation se généralisa en France, la tomate est actuellement le légume-fruit le plus consommé.

Bien choisir les tomates

Comme toujours pour les légumes, on prendra le temps de choisir des tomates sans taches, ni entailles, ni meurtrissures. On préférera les petites tomates bien fermes qui dégagent un agréable parfum de…tomates (Bah oui ! De nos jours, ma bonne dame, il est important de le préciser !)

La conservation des tomates

Puisqu’elles sont jolies nos tomates, on les déposera dans une coupelle qui viendra agréablement décorer notre plan de travail. En d’autres termes, on évitera le réfrigérateur qui anesthésie le goût de ce légume-fruit.
Maintenant, si Chouchou propose de vous emmener 8 jours aux Maldives. Placez quand même les tomates au réfrigérateur afin d’en assurer la conservation.
Et parce que les tomates en hiver, c’est comme pour les fraises, ce n’est pas la saison, on pense (oui c’est possible) congélateur.
Pour cela rien de plus simple ! Il suffit de nettoyer nos belles petites tomates bien fermes, de les sécher puis de les placer dans un sac de congélation. On aspire l’air et hop ! Au congélo.

La préparation des tomates

La tomate peut-être consommée crue (en salade). On choisira alors la pulpeuse tomate grappe.
Pour les tomates farcies, on optera pour la belle ronde qu’il faudra évider. Pour cela, on utilisera une petite cuiller que l’on rendra tranchante en aiguisant tout le bord à l’aide d’un fusil de cuisine.
Evidemment, on prendra soin de conserver la cuiller aiguisée à part dans nos tiroirs.
La tomate allongée, moins juteuse que les autres, est idéale pour la préparation des tartes et quiches en tout genre.

La cuisson des tomates

La tomate contient du lycopène qui est un puissant antioxydant. Or, contrairement à l’habitude, l’assimilation de cette substance est favorisée par la cuisson. On n’hésite donc pas à consommer la tomate en sauce, en potage, farcies…

Les TRUCS en plus

- Lors de la cuisson des tomates, on pense à utiliser la poudre magique de perlimpinpin qui n’est autre que le bicarbonate de sodium alimentaire. Pourquoi ? Parce que le bicarbonate va permettre aux tomates 1. De garder une bonne mine bien rouge 2. D’atténuer leur acidité 3. De cuire plus rapidement.
- Pour monder une tomate tout en conservant sa fermeté, on pense couscoussier. Il convient alors de placer seulement quelques minutes les tomates au contact de la vapeur.

BON A SAVOIR

- L’acidité de la tomate tend à prendre le goût métallique des plats de cuisson en aluminium ou en fer. Il est donc préférable de les éviter.
- En plus d’être diurétique, la tomate est apéritive : D’où l’intérêt de la consommer en début de repas car elle va stimuler les sécrétions digestives.

Bonne dégustation !

Aude Tous droits réservés © CUISINE POP
Cuisine POP n'est pas un site de conseils et d'informations médicales. En cas de malaise important ou de maladie, consultez d'abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d'évaluer adéquatement votre état de santé